English
Facebook

Lynne Witty

Lynne Witty

Taxonomiste principale des invertébrés

Centre pour la vitalité des lacs, Université Laurentienne

935, chemin du lac Ramsey

Sudbury ON  P3E 2C6

LWitty@laurentienne.ca

705-675-1151, poste 3108

Télécopieur : 705-671-3857


Originaire de la région de Sudbury, Lynne a reçu en 1994 un baccalauréat ès sciences spécialisé en biologie de l’Université Laurentienne. Elle a ensuite acquis de l’expérience pratique chez N.A.R. Environmental Consultants, effectuant des travaux aquatiques sur le terrain dans le nord-est de la province. En 1995, elle s’est inscrite au Collège Sir Sandford Fleming à Lindsay, où elle a obtenu un diplôme en gestion intégrée des ressources. Elle a ensuite voyagé en Afrique pour faire des travaux aquatiques intensifs sur le terrain pour la compagnie Agra Earth and Environmental Consultants. De 1998 à 1999, elle a fait un stage d’un an à la Commission mixte internationale, organisme binational à Windsor (Ontario) qui traite de questions touchant les Grands Lacs.

Dès son retour à Sudbury en 1999, elle a obtenu un emploi comme taxonomiste de zooplancton à l’Unité conjointe d’écologie d’eau douce, où elle est actuellement taxonomiste principale des invertébrés et offre des services taxonomiques à plusieurs agences environnementales au Canada. Dans ses recherches, elle s’intéresse à l’étude de communautés biologiques aux fins d’évaluation de la santé des écosystèmes aquatiques et saisit ses résultats dans une banque de données sur le zooplancton qui existe depuis plus de 30 ans.

Lynne s’attarde principalement à faire la corrélation entre le zooplancton et les évaluations d’espèces et de biomasse/densité à l’aide du programme ZEBRA2m. Au début du Projet RCA, en 2003, elle a identifié le benthos selon la famille, tâche qu’elle a continué d’accomplir à l’occasion au cours des années suivantes. En outre, elle assure la formation et la supervision en matière d’identification d’invertébrés aquatiques, du personnel de l’Unité conjointe, d’étudiants de la Laurentienne et d’autres établissements ainsi que du personnel d’agences environnementales externes. Elle a préparé deux guides pratiques à cet effet, qui ont été largement distribués aux partis intéressés.