English
Facebook

Nathan Basiliko

Nathan Basiliko

Titulaire d’une CRC (volet 2) en microbiologie environnementale

Centre pour la vitalité des lacs, Université Laurentienne

935, chemin du lac Ramsey

Sudbury ON P3E 2C6

NBasiliko@laurentienne.ca

705-675-1151, poste 4150

Télécopieur : 705-671-3857


Aperçu des travaux:
Microbiologie environnementale; science des sols; écologie des écosystèmes; milieux humides; forêts; changement climatique et environnemental; gestion des ressources naturelles; restauration des écosystèmes.

Les microorganismes jouent des rôles vitaux dans les écosystèmes et, dans mes travaux, j’examine les communautés microbiennes des sols et sédiments. Je me penche surtout sur les réactions microbiennes aux changements environnementaux induits par l’homme et qui ont des conséquences pour les flux de gaz à effet de serre, la dynamique des nutriments, des polluants et du carbone, ainsi que pour la durabilité plus large de l’écosystème. La plupart de mes projets de recherche actuels se déroulent en milieux d’application (par exemple, des forêts aménagées, des paysages touchés par les activités minières) avec le concours d’importants partenaires de recherche issus des secteurs privé et gouvernemental. Par ailleurs, je souhaite explorer également les témoins plus généraux de la diversité microbienne dans les sols, les liens entre la diversité et l’activité de même que la façon dont les différentes communautés microbiennes du sol transforment les tissus végétaux en matière organique du sol, puis décomposent la matière organique en produits minéraux, y compris les gaz à effet de serre. Les sites de recherche sur le terrain couvrent les forêts tempérées du Nord (les forêts des Grands Lacs du Saint-Laurent) et les forêts boréales de l’Est et du Centre du Canada ainsi que les tourbières (zones humides avec sols organiques et important bassin mondial de carbone) tant au Canada qu’aux États-Unis. J’ai amorcé de nouveaux travaux sur les paysages sudburois touchés par les secteurs industriels, y compris des zones de gestion des résidus miniers et des forêts, lacs et terres humides affectés par les fonderies.
N’hésitez pas à communiquer avec moi par voie électronique si vous voulez en savoir plus sur les possibilités de recherche au niveau du doctorat, de la maîtrise et du baccalauréat.

Étudiants et boursiers postdoctoraux actuels (à l’Université Laurentienne)
•Martin Brummell, Ph.D. (boursier postdoctoral au Centre pour la vitalité des lacs Vale)
•Asma Asemaninejad, Ph.D. (boursière postdoctorale au Centre pour la vitalité des lacs Vale, avec Nadia Mykytczuk)
•Kelly Chan-Yam (candidate au doctorat, Écologie boréale, Université Laurentienne)
•James Seward (candidat au doctorat, Écologie boréale, Université Laurentienne)
•Sabrina Desjardins (candidate au doctorat, Génie des ressources naturelles, Université Laurentienne; co-direction avec J Ashley Scott)
•Michelle Dart (candidate à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne)
•Leland Johnston (candidat à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne)
•Tom Snyder (candidat à temps partiel à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne)
•Saskia Hart (candidate à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec Lisa Venier, Service canadien des forêts)
•Jonathan Lavigne (candidat à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec Peter Beckett)
•Adam Kirkwood (candidat à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec Pascale Roy-Léveillée)
•Robyn Rumney (candidate à la M.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec John Gunn)
•Merritt Kennedy (candidate à la M.A.Sc. en génie, Université Laurentienne; codirection avec J Ashley Scott)
•Adrian Kuchtaruk (chercheur d’été, lauréat d’une Bourse de recherche de 1er cycle du CRSNG; étudiant préparant un mémoire de spécialisation à l’Université Queen’s, avec Paul Grogan)
•Chantale Robinson (étudiante préparant un mémoire de spécialisation, B.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec Pascale Roy-Léveillée)
•Heather Patterson (étudiante préparant un mémoire de spécialisation, B.Sc. en biologie, Université Laurentienne; codirection avec Peter Beckett)
•Amy Laframboise (étudiante préparant un mémoire de spécialisation au B.Sc., École de l’environnement, Université Laurentienne)

Anciens étudiants (à l’Université Laurentienne et à l’Université de Toronto)
•Michael Carson (Ph.D. 2018, Université Laurentienne)
•Jesse Hoage (M.Sc. 2018, Université Laurentienne; codirection avec Lisa Venier, Service canadien des forêts)
•Kurt Yakimovich (M.Sc. 2017, Université Laurentienne; codirection avec Nadia Mykytczuk)
•Shanay Williams-Johnson (M.Sc. 2016, Université Laurentienne; codirection avec Nadia Mykytczuk)
•Bryce Robinson (mémoire de spécialisation, 2016, Université Laurentienne)
•Jason Shabaga (Ph.D., 2016, Université de Toronto)
•Genevieve Noyce (Ph.D. 2016, Université de Toronto; codirection avec R. Fulthorpe)
•Carolyn Winsborough (Ph.D. 2015, Université de Toronto)
•Galen Guo (M.Sc. 2015, Université Laurentienne)
•Adam Gorgolewski (MSc-F 2015, Université de Toronto, codirection avec John Caspersen)
•Gurpreet Aulakh (mémoire de spécialisation, 2015, Université Laurentienne)
•Jennifer Pichette (mémoire de spécialisation, 2015, Université Laurentienne)
•Emily Smenderovac (MSc-F 2014, Université de Toronto; codirection avec John Caspersen)
•Michael Preston (Ph.D. 2013, Université de Toronto)
•Michael McTavish (mémoire de spécialisation, 2012, Université de Toronto)
•Stephanie Pugliese (mémoire de spécialisation, 2012, Université de Toronto)
•Darcie McNeill (mémoire de spécialisation, 2012, Université de Toronto)
•Tara Sackett (boursière postdoctorale, 2010-2013, Université de Toronto)
•Varun Gupta (M.Sc. 2011 et mémoire de spécialisation, 2009, Université de Toronto)
•Aaron Godin (mémoire de spécialisation, 2010, Université de Toronto)
•Kristine Haynes (mémoire de spécialisation, 2010, Université de Toronto)
•Phil Rudz (mémoire de spécialisation, 2010, Université de Toronto)
•Cori Armés (M.Sc. 2009, Université de Toronto)
•Britney Myers (mémoire de spécialisation, 2009, Université de Toronto)
•Natalia Voloshchuk (mémoire de spécialisation, 2009, Université de Toronto)
•Carolyn Winsborough (chercheuse d’été, lauréate d’une Bourse de recherche de 1er cycle du CRSNG, Université de Toronto)

Formation et expérience professionnelle:
•Professeur agrégé et titulaire d’une chaire de recherche du Canada (2013-présent), Université Laurentienne
•Corédacteur, FEMS Microbiology Letters (2015-présent)
•Corédacteur, Canadian Journal of Soil Science (2013-présent)
•Membre du conseil (représentant l’est), Société canadienne de la science du sol (2015-2016)
•Professeur agrégé (2012-2013), Université de Toronto (campus de Mississauga), Département de géographie
•Professeur adjoint (2006-2012), Université de Toronto (campus de Mississauga), Département de géographie
•Chercheur invité (2006, bourse de voyage de la Société royale anglaise) à l’Université de Warwick, Coventry (Royaume-Uni), au Département des sciences biologiques (prof. Colin Murrell, superviseur/hôte)
•Boursier postdoctoral (2004-2006), sciences forestières, Université de la Colombie-Britannique (prof. S. J. Grayston, superviseur)
•Ph.D. (2005), Université McGill, Montréal (Québec), Canada. Département de géographie (prof. T. R. Moore, superviseur)
•Étudiant boursier postdoctoral (2003) de l’Office allemand des échanges universitaires (DAAD) à l’Institut Max-Planck de microbiologie terrestre, à Marburg, Allemagne (prof. Peter Dunfield, superviseur)
•B.S. (1999), Université Cornell, Ithaca, États-Unis, concentration en ressources naturelles (prof. J. B. Yavitt, superviseur)

Publications (Google Scholar) http://scholar.google.ca/citations?user=ed1fimwAAAAJ

Projets de recherche actuellement financés
The functional role of microbial diversity in terrestrial ecosystems.
Ce vaste projet, financé par une Subvention de découverte du CRSNG et le Programme des chaires de recherche du Canada, a été entrepris à l’appui des travaux de recherche dans les tourbières canadiennes et les écosystèmes forestiers. Parmi les principaux collaborateurs figurent Kurt Smemo (Collège Skidmore), Joe Yavitt (Université Cornell), Suzanna Bräuer (Appalachian State University), Shaun Watmough (Université Trent) Erik Lilleskov et Jamie Lamit (US Forest Service), Andrew Tanentzap (Université Cambridge), Erik Emilson, Lisa Venier, Kara Webster et Paul Hazlett (Service canadien des forêts), Tim Moore (Université McGill), Trevor Jones, Jim McLaughlin, Maara Packalen et Dave Morris (ministère des Ressources naturelles et des Forêts de l’Ontario), Brian Branfireun (Université Western), Nadia Mykytczuk, Graeme Spiers, Peter Beckett, Pascale Roy-Léveillée et Daniel Campbell (Université Laurentienne).

Landscape Carbon Accumulation through Reductions in Emissions (L-CARE): developing reclamation protocols for carbon sequestration and habitat use.
Cette étude (2018-2021), financée par une subvention de recherche et développement du CRSNG et le programme ObjectifGES des Centres d’excellence de l’Ontario, vise à déterminer comment de grandes réductions des émissions de sulfure et de métaux dans le secteur minier de Sudbury, combinées à une nouvelle gestion des écosystèmes et des déchets miniers et aux pratiques de réhabilitation, conduiront à la séquestration de carbone et influenceront les processus sous-jacents de production primaire, de minéralisation et de transfert du carbone et de l’énergie dans les terres hautes, les terres humides et les écosystèmes des lacs. Nathan Basiliko (chercheur principal) avec John Gunn (collaborateur), Nadia Mykytczuk, Graeme Spiers, Peter Beckett (Laurentienne), John Smol et Andrew Paterson (Université Queen’s), J Michael Waddington (Université McMaster), Shaun Watmough (Université Trent), Paul del Giorgio et Yves Prairie (UQAM), JP Bellenger (Université de Sherbrooke), Joe Yavitt (Université Cornell), Andrew Tanentzap (Université Cambridge), Erik Emilson (Service canadien des forêts), Trevor Jones (ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario), et Brie Edwards (ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique). Nos partenaires sont Vale Canada, Sudbury Integrated Nickel Operations (une compagnie de Glencore), et la Ville du Grand Sudbury.

Enhancing Dewatering, Drying, Combustion and Utilization of Pulp and Paper Mill Biosludge.
Cette étude (2018-2021), financée par une subvention de recherche et développement du CRSNG, est menée par un grand consortium université-industrie à partir de la faculté de génie de l’Université de Toronto depuis le milieu des années 1980. Grant Allen est le chercheur principal, et les principaux dirigeants du groupe du programme en général sont Honghi Tran, Niko DiMartini, Grant, et Markus Bussmanm des départements de génie chimique et de chimie appliquée, et de génie mécanique de l’Université de Toronto. Le consortium s’intéresse entre autres aux défis qui se posent dans le secteur des pâtes et papiers au Canada et ailleurs, y compris à la récupération énergétique et chimique, à l’eau et à la réduction des déchets, aux nouvelles utilisations des résidus des usines (le principal rôle de mon groupe dans le consortium). Ce consortium de réputation internationale jouit du soutien continu du CRSNG et de plus de 50 partenaires industriels depuis sa création il y a 30 ans. Mon groupe examine comment les résidus minéraux (cendres des chaudières à biomasse, dépôts des chaudières de récupération, sable et boue de chaux) et organiques (boues des usines de traitement de l’eau et biosolides provenant des usines) peuvent être utilisés, modifiés et mélangés pour l’amendement du sol et la réhabilitation du territoire.

Prospecting for non-ore resources in Ontario’s mining sector.
Cette étude est financée par le programme Bon pour l’innovation et la productivité II des Centres d’excellence de l’Ontario (Ashley Scott, chercheur principal, avec N. Basiliko et Corey Laamanen) des fonds du CRSNG et de Mitacs alloués à Ashley Scott et à moi. Elle repose sur le travail et l’expertise de M. Scott en matière de récupération de la chaleur et de l’énergie dégagées par les déchets dans le secteur minier de Sudbury pour la production industrielle de micro-algues et de nouveaux produits biologiques. L’étude (ainsi que les étudiants et d’autres collaborateurs) est présentée en détail sur le site http://www.ongen.ca.

Using molecular and environmental genomic approaches on microbial and invertebrate communities to assess forest ecosystem integrity in forest management.
Cette étude, dirigée par Lisa Venier (avec Dave Kreutzweiser, Kara Webster, Paul Hazlett, etc.) Centre de foresterie des Grands Lacs du Service canadien des forêts (en collaboration avec Dave Morris, Nadia Mykytczuk et moi), consiste à concevoir de nouveaux outils pour évaluer le sol et les gros débris de bois dans les communautés mésofaunes et microbiennes des forêts boréales gérées.

Microbial consortia in mining waste rock: understanding microbial dynamics to optimize metal recovery, minimize metal migration and facilitate revegetation in cold environments.
Cette étude, dirigée par Susan Glasaur (Université de Guelph), avec Shaun Watmough (Université Trent) et Nadia Mykytczuk, Thomas Merritt et moi (Université Laurentienne), est financée par Environnement Canada. Mon groupe collabore avec Nadia et Shaun pour étudier les rôles des microbes dans l’écèse d’anciens déchets miniers ainsi que le rôle des amendements organiques dans la stimulation d’une communauté microbienne hétérotrophe semblable au sol.

Northern peatland ecosystem responses to climate change.
Cette étude financée par une subvention de partenariat stratégique du CRSNG est dirigée par Brian Branfireun et Zoe Lindo (Université Western) avec Nigel Roulet (Université McGill), Rich Petrone (Université de Waterloo) et moi. Avec une subvention d’outils et d’instruments de recherche du CRSNG, nous étudions le système de réchauffement du sol et d’enrichissement en dioxyde de carbone dans deux tourbières près de White River (Ontario) en collaboration avec Jim McLaughlin et Maara Packalen (ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario) et explorons les réponses multitrophes et biogéochimiques à la simulation de changement climatique.

Enseignement
Je donne les cours suivants à l’Université Laurentienne : BIOL 20206 EL Introduction to Microbiology, BIOL 3026 EL Applied and Environmental Microbiology et BIOL 4076 EL Ecosystem Ecology.